Petite mise au point suite aux propos de la préfecture de Meurthe-et-Moselle

Nancy,

Tu as pu entendre via la presse locale que se déroulerait chez toi ce week-end une grande manifestation contre… ah non, ça, tu n’en as pas entendu parler. Tu as pu lire que ce week-end, il y aurait un périmètre interdit dans ta ville (et 135 euros d’amende) ; un dispositif colossal de 500 gendarmes. Si t’es commerçant-e, la préfecture t’a invité-e à fermer les rideaux ; si tu es un-e simple habitant-e on t’a appelé-e à être vigilant-e.

Voilà comment les autorités parlent de notre grande mobilisation antinucléaire intitulée Vent de Bure ; voilà ce qui est relayé dans l’Est Républicain (https://www.estrepublicain.fr/edition-de-nancy-ville/2019/09/27/le-prefet-vent-debout-face-a-la-manifestation-antinucleaire) ou dans France bleu Meurthe-et-Moselle (https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/manifestation-anti-nucleaire-samedi-a-nancy-un-important-dispositif-de-securite-en-place-1569576161)

Aucun mot sur notre Vent de Bure, sa programmation. Rien sur le récit et l’esprit de notre manif qui se veut amusante, pleine de vie. Aucun mot sur les quatre soirées d’informations que nous avons organisées en amont avec des conférences et des projections afin d’amener progressivement le projet Cigéo à Nancy. Rien non plus sur l’assemblée des luttes dans laquelle chacun-e trouvera sa place, sur les ateliers passionnants que nous organisons le dimanche à la salle des fêtes de Vandoeuvre.

Pourquoi générer ce climat extrêmement anxiogène la veille de notre événement, sinon pour installer une forme d’aversion envers nous ? Pourquoi alimenter autant de craintes, sinon pour dissuader la population locale de venir ? On le regrette… 

Non Nancy, ce n’est pas parce que « nos affaires » sont jugées en appel comme le dit le Préfet de Meurthe-et-Moselle que nous organisons Vent de Bure chez toi mais bien parce que tu es particulièrement concernée par le projet Cigéo puisque tu te situes dans les vents dominants d’ouest en est. Si accident nucléaire il y avait, tu serais une des premières touchées.

Rassure-toi : le Vent de Bure sera certes malicieux, un peu rageur, coquin, décalé, mais certainement pas noir, triste et hostile comme il t’est présenté !

L’équipe de Vent de Bure